Comment faire un résumé de Texte ?

Comment faire un résumé de Texte

Deprecated: La fonction _register_controls est obsolète depuis la version 3.1.0 ! Utilisez Elementor\Controls_Stack::register_controls() à la place. in /var/www/vhosts/profbook.fr/httpdocs/wp-includes/functions.php on line 5383

Cet exercice est difficile mais si l’on respecte une méthodologie précise, il devient tout à fait accessible.

La rigueur est indispensable. Vous devez prendre soin de toujours vérifier que l’essentiel du texte est saisi.

Les quatre principes du résumé.

Ils doivent tous être respectés, aucun ne doit être enfreint.

  1. Réduire le texte selon les instructions données. Si un nombre de mots est indiqué et une marge stipulée, vous devez absolument rester dans cette marge. (La marge est généralement + ou – 10%)

Si aucune instruction de proportion n’est donnée, réduisez le texte au quart de sa longueur. (Ce qui vous oblige à compter les mots du texte, si leur nombre n’est pas indiqué.)

  1. Dégager les idées essentielles du texte et les arguments, éliminer ce qui est secondaire : commentaires, exemples (à moins qu’ils ne constituent une étape du raisonnement) ; si une énumération vous paraît importante, vous en faites la synthèse en utilisant un terme générique. (Poules, poulets, oies, dindes et pintades = La volaille).
  2.  Respecter rigoureusement l’enchaînement des idées de l’auteur. Il est interdit de bouleverser l’ordre de l’énonciation .
  3. Etre tout à fait neutre. Respectez la forme d’énonciation du texte ; vous vous mettez à la place de l’auteur.

La manière de procéder pour votre réésumé.

  1. Lisez d’abord le texte pour en saisir globalement le sens puis reprenez votre lecture, crayon en main, et faites un travail préparatoire sur le texte.
  2. Soulignez les mots directeurs, les mots qui reviennent, les oppositions et mettez entre parenthèses ce que vous pensez pouvoir éliminer.
  3. Encadrez les termes d’articulation qui marquent les étapes de la réflexion et indiquent les relations logiques entre les idées.
  4. Encadrez les verbes importants aux temps et modes dominants ainsi que les pronoms personnels essentiels ; vous devez repérer un changement de temps, de mode ou de pronom.
  5. Déterminez la composition du texte.

Pour vérifier que vous avez bien saisi la démarche de la pensée de l’auteur, résumez le texte, en une phrase ou deux, uniquement pour vous.

Si le texte vous semble difficile, une grille d’analyse vous oblige à une lecture très attentive et vous évite d’éventuels contresens.

Grille d’analyse à remplir.

Para-

graphe

Thème

De quoi est-il question ?

Indices d’énonciation

Démarche logique du texte

Idées à retenir

 

.Mots clés

.Répétitions

.Synonymes

.Oppositions

.Champs lexicaux

.Termes génériques

A) Marques de l’émetteur

-Noms

-Pronoms personnels

(je, nous)

-Adverbe d’opinion

-Modes utilisés

-Jugements formulés explicitement

-Termes appréciatifs (péjoratifs ou mélioratifs)

B)Marques du destinataire

-Pronoms

personnels

(tu, vous)

-Verbes

-Noms

-Termes d’articulation

-Termes anaphoriques

-Structure

du paragraphe

Pour déterminer la structure du paragraphe, commencez par séparer par une barre transversale chacune des

phrases qui le

constituent.

Déterminez ensuite, pour chaque phrase,  s’il s’agit d’une idée générale,

 d’un argument,

d’un exemple

ou du commentaire de l’exemple.

Puis reportez cette structure.

Exemple :idée + arg.  + arg. + ex. + comm. Ex.

Les idées générales et les arguments sont à retenir. Les redondances, les commentaires et

les exemples

à caractère

illustratif

sont à éliminer.

Rédaction du résumé

  • Rédigez des paragraphes qui correspondent aux différentes parties du texte.

Le résumé n’est pas une suite de citations. A titre exceptionnel, une formule peut être reprise à condition de la mettre entre guillemets. Cela signifie que toutes les assertions de l’auteur  doivent être reformulées en vos propres termes.

  • Respectez la logique des temps et des pronoms du texte.
  • Utilisez des termes d’articulation équivalents à ceux du texte : « néanmoins » sera remplacé par « pourtant », « de plus », par « en outre », etc..

~~~Interdiction absolue de :~~~

~S’éloigner du nombre de mots ou de la limite fixés.~

~Faire une réduction « homothétique » du texte ~ : tout n’a pas forcément la même importance : ainsi dix lignes d’exemples pourront être résumées en une seule alors que trois lignes d’idées essentielles nécessiteront deux lignes dans le résumé.

~Bouleverser l’ordre du texte~même si celui choisi par l’auteur vous semble répétitif ou peu convaincant.

~Ajouter vos commentaires, vos jugements de valeur, des arguments supplémentaires…~

~Commencer par « L’auteur dit … L’auteur pense … » ~

Quand vous rédigez un résumé, pensez toujours que vous vous mettez dans la peau d’un(e) autre ou que vous endossez le costume d’un personnage. Tout ce qui vous est personnel (pensée, opinion, jugement, style …) ne doit apparaître à aucun moment.

Et c’est ici que vous devriez vous demander : mais comment fait-on pour compter les mots ? Existe-t-il une règle pour que le décompte soit le même pour tous ?

Mais oui ! Un mot est un signe précédé et suivi par un espace. Donc…

  • Une hirondelle = 2 mots.
  • Je t’aime. = 3 mots.
  • C’est la fin de l’été ; les colchiques fleurissent. = 10 mots.

NB : L’apostrophe et les signes de ponctuation ne sont pas pris en compte.

Quelques Super profs de Français sur profbook

 

 / 

Se connecter

Envoyer un message

Mes favoris